Mes Interventions

auprès des personnes malades d’Alzheimer

Votre proche est malade d’Alzheimer, ou vous dirigez un établissement ou service type EHPAD, PASA, UVP, hôpital, accueil de jour, soins palliatifs…

Vous avez besoin de souffler, votre proche ou aidé présente de l’ennui, voire différents troubles (angoisse, déambulation, agitation, apathie..) ou bien vous êtes à la recherche d’une nouvelle activité.

Avec l’objectif de créer du lien, apaiser, divertir, stimuler et/ou réduire les troubles éventuels des personnes malades d’Alzheimer ou apparentées, stade léger à avancé, je me déplace en région lyonnaise, à domicile et en structure, avec différents supports -poupées, animaux, robots, et/ou jeux- que je choisis consciencieusement en fonction des affinités des personnes malades, de leurs capacités restantes, de leurs troubles éventuels, du stade de la maladie, et des différents retours de leurs proches et soignants

Je propose des séances personnalisées ou bien des ateliers en petits groupes.

Je suis intervenante en médiation par l’animal, le jeu, la poupée et le robot.

malades d'Alzheimer

La médiation animale auprès des personnes âgées et malades d'Alzheimer

La médiation animale se pratique professionnellement, à l’aide d’un ou de plusieurs animaux soigneusement sélectionnés et entrainés, auprès d’une ou plusieurs personnes  dont les besoins ont été ciblés, afin de susciter des réactions visant à maintenir ou à améliorer leur potentiel cognitif, psychologique, physique ou social. La zoothérapie peut se pratiquer en séances individuelles ou collectives.

Pour ma part, j’ai fait le choix d’avoir peu d’animaux, aussi, je pratique la médiation animale uniquement en séance individuelle, à domicile ou en structure.
La médiation animale (appelée aussi zoothérapie) est une Thérapie Non Médicamenteuse.

Elle présente des bénéfices pour un public très varié, et pour tous les stades de la maladie d’Alzheimer ou apparentées.

La médiation par la poupée et le robot destinée aux personnes malades d'Alzheimer

La Pouponthérapie® est une Thérapie Non Médicamenteuse.
C’est la pratique avancée de la doll therapy ou poupée thérapie ou médiation par les poupées d’empathie, peluches sensitives ou robotisées.

Elle se pratique uniquement auprès des personnes malades d’Alzheimer ou apparentées stade intermédiaire à avancé.
Elle consiste à proposer à une personne malade d’Alzheimer un poupon ou bien une peluche robotisée, à l’air jovial, et assez réaliste.
En tant que Pouponthérapeute®, je sélectionne mes poupées avec soin, et connais le guide des bonnes pratiques et les effets néfastes éventuels.

Autres activités récréatives pour divertir vos proches âgés ou malades d'Alzheimer

J’ai une imagination débordante et une grande capacité d’adaptation. Pour des personnes malades d’Alzheimer en début de maladie, ou des personnes âgées sans troubles cognitifs qui ont besoin de compagnie, j’ai à ma disposition une multitude de jeux; de plateau, de cartes, de dés, de mémoire, de chiffres, de lettres, de théâtre.

Mes nombreux voyages à l’étranger, mes connaissances sur divers sujets peuvent servir de base à une simple conversation, en français, anglais et espagnol. Nous pourrons également chanter, écouter de la musique, lire à haute voix, écrire, dessiner, et toute autre suggestion sera la bienvenue.

Quels sont les bénéfices de l’accompagnement ?

Créer du Lien

Stimuler

Déroulement d’une séance auprès des personnes malades d’Alzheimer

 

Lors d’un premier échange téléphonique, la famille de la personne malade d’Alzheimer m’explique la situation, la problématique éventuelle et ses conséquences possibles à court terme, ainsi que la situation idéale qu’elle souhaite atteindre. Elle me décrit les conditions de vie de son proche, me fait part de ses capacités restantes, de ses goûts et affinités. Ainsi, je peux déjà déterminer lesquels de mes supports, animaux, robots, poupées, jeux, conviendraient le mieux.
Nous convenons ensuite d’une date pour une rencontre avec la personne malade afin de valider les points mentionnés par la famille.

Si chacun est d’accord pour continuer, nous programmons un jour et une heure fixes en semaine pour les interventions. Pour des résultats notables, il est préconisé une séance hebdomadaire d’une heure. C’est donc un engagement de la part des familles et de l’intervenant. Pour des soucis de budget, des séances plus espacées peuvent également être envisagées, elles n’auront cependant pas les mêmes effets. Pour des personnes sans troubles cognitifs, il est possible de programmer des séances plus longues.

Le jour J, je prépare mes supports; jeux et/ou animaux pour des personnes avec peu ou pas de troubles cognitifs, animaux, robots et/ou poupées pour des personnes au stade intermédiaire à avancé.
Je veille à avoir dans mon sac des paroles de chansons et des livres …
Lorsque j’arrive au domicile de la personne malade d’Alzheimer, j’ai toujours avec moi un objet qui lui permet de me reconnaitre, par exemple une poupée. Ca peut aussi être un animal, ou un robot. Je veille à ce que la personne se sente à l’aise, et que nous soyons seuls et au calme.

J’instaure des petits rituels. Avant de commencer, nous nous lavons les mains avec du gel hydroalcoolique. Puis nous nous asseyons autour d’une table, Nous pouvons alors étaler une couverture pour y déposer un poupon que nous allons habiller et coiffer. Lorsque le poupon est prêt, je fais installer la personne dans un fauteuil plus confortable et pose une serviette sur ses genoux prêts à recevoir un animal.

Toute phrase inappropriée, toute mise en échec pouvant déclencher une réaction en chaine, je reste concentrée pendant toute la séance, et observe et analyse chacune des expressions faciales, chacun des mots et gestes de la personne malade d’Alzheimer afin de prévenir tout trouble. Pendant la séance, je pose des questions pour provoquer l’interaction ou bien je me mets sensiblement en retrait afin de laisser la personne âgée échanger avec la poupée, le robot ou l’animal. Ceci donne lieu à des prises de photos ou vidéos que j’envoie ensuite à la famille avec un bref retour par mail. Un bilan téléphonique d’une demi-heure peut être envisagé toutes les dix séances.

Les fins de séance sont parfois mal supportées par les personnes malades d’Alzheimer, l’humour est mon meilleur allié pour y remédier !

Pour qui ?

Les personnes malades d’Alzheimer ou apparentées

Et aussi :
– Les personnes âgées
– Les personnes isolées
– Les personnes en fin de vie

Où ?

– A domicile
– En structure (EHPAD, PASA, UVP, hôpital, accueil de jour, soins palliatifs…)

,

« Vous êtes un peu magicienne en fait ! 🤩🤩🤩 »

Madame M. – juillet 2022

,

« Un juste équilibre d’empathie et de professionnalisme dans ces moments si difficiles pour la famille et notre maman. Un grand merci Angélique pour votre aide stimulante et si précieuse »

Monsieur R. – juin 2022

,

« Quelle chance j ai eu de vous rencontrer. La vie est faite de belles rencontres. Maman et moi avons de la chance de vous avoir. A chaque message, chaque vidéo où j entends maman chanter et heureuse, j ai les larmes aux yeux.

Merci Angélique vous êtes l ange de ma maman 😇😇😇😇»

Isabelle G. (69) – mai 2022

,

« Un grand merci Angélique pour toute la bienveillance dont vous entourez notre maman et les moments de qualité que vous partagez avec elle. C’est précieux pour elle, c’est précieux pour nous »

Madame D. – avril 2022

« J’ai trouvé fort intéressant de permettre aux résident-es de notre Unité de Vie Protégée de rencontrer le robot phoque Paro. En effet, sa présence a presque instantanément fait ressortir chez nos résident-es des gestes affectueux et/ou des propos bienveillants. Paro est venu (r)éveiller chez eux/elles un instinct maternel, protecteur. Au bout de quelques secondes, Paro a fait naitre des sourires sur les visages, il a créé la surprise, il a émerveillé et fait parler de lui.

Chacun-e s’est trouvé libre de voir en Paro ce dont il avait besoin : un chat, un compagnon, un animal, une peluche… Il a pu rappeler certains souvenirs à nos résident-es. J’ai pu identifier Paro comme un bon outil permettant à nos résident-es d’offrir de l’affection et d’obtenir un lien avec un objet qui interagit de façon intelligente. Paro me semble être une ressource intéressante avec laquelle j’apprécierai de travailler pour le bien-être de nos aîné-es. »

Madame Gentil, psychologue (42) – février 2021

«  Merci infiniment Angélique pour tout le bien que vous faites à maman 🙏🙏🙏❤️❤️❤️ »

Isabelle G. (69) – novembre 2021

Mes Constatations

 

Quelques semaines avant son grand départ, Madame H. ne s’exprime plus. Je lui demande s’il elle aimerait que je revienne avec un poupon. Elle s’exclame « Oh oui !». Le lendemain, elle le serre fort dans ses bras et s’endort.

 

Ce Monsieur a compris qu’il s’agissait d’un robot. Pourtant, à son contact, il le caresse et lui parle « Tu as de jolis yeux. Tu es tranquille, toi. On t’a trouvé une bonne famille… ».

 

Madame M. murmure à l’oreille de la poule Mademoiselle « Je vais te dire un secret, jamais on ne te mangera, parce que tu es trop gentille ! ».

 

Madame S. « Quand tu es là, je ne suis plus malade, je vais bien ».

Vous avez besoin d'informations complémentaires